La télésanté au menu des prochaines négociations conventionnelles

Dans une lettre de « cadrage » datée du 19 août (source APM), le ministre de la Santé, Olivier Véran, demande au nouveau directeur général de la CNAM, Thomas Fatome, de « mobiliser pleinement le levier conventionnel » et d’engager « plusieurs négociations dès la fin de l’été » avec les professions de santé concernant notamment la télésanté.

Le ministre souhaite « que dans la continuité des dérogations ouvertes rapidement en raison de la crise sanitaire, la télésanté soit ouverte largement à l’ensemble des professionnels de santé conventionnés, qu’il s’agisse des sages-femmes et des chirurgiens-dentistes pour développer la télémédecine ainsi que des professions non médicales pour déployer le télésoin en priorité pour les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes et les orthophonistes mais également pour les autres professions de santé conventionnées ».

Dans les négociations entamées au début de l’été avec l’Assurance maladie concernant une majoration forfaitaire spéciale Covid, les syndicats dentaires signataires de la convention, Les CDF et l’Union Dentaire, avaient déjà mis sur la table l’introduction de la téléconsultation / téléprescription dans la nomenclature. Un sondage réalisé par l’Union Dentaire auprès de 3 000 praticiens entre le 12 juin et le 6 juillet a révélé que près de 70 % d’entre eux (69,8 %) espéraient que celle-ci soit enfin autorisée et prise en charge par l’Assurance maladie.

Dans sa lettre, le ministre de la Santé évoque d’autres axes de négociation avec l’ensemble des professionnels de santé comme le renforcement de « la structuration territoriale des soins, la coordination interprofessionnelle et le développement de l’exercice coordonné », et l’amélioration de « la circulation des données de santé ». « Le curseur est placé assez haut, mais j’ai envie d’aller vite pour que les outils complémentaires mis en place avec des incitations tarifaires entrent en vigueur rapidement pour accompagner les libéraux », a commenté Thomas Fatome le 6 septembre devant les cadres du syndicat de médecins CSMF réunis à Antibes. Sa première prise de parole publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.